Principal > Atopie

Éruption allergique

Une réaction allergique est la sensibilité innée d'un organisme à tout agent irritant, par exemple les aliments, les médicaments, le pollen de plantes, les poils d'animaux, etc. L'allergie se manifeste par divers symptômes, notamment des lésions cutanées. Dans le même temps, la nature de l'éruption cutanée dépend de la cause de la maladie. Les éruptions allergiques telles que l'eczéma, la dermatite et l'urticaire sont plus courantes.

Urticaire

L'urticaire peut apparaître sur la peau en tant que réaction du corps à une grande variété de stimuli. Souvent, une telle pathologie est causée par des piqûres d'insectes divers, une irritation au contact des feuilles et des tiges d'ortie, des brûlures de méduses ou de chenilles. L'urticaire peut également se manifester par une allergie à certains aliments. Il s'agit le plus souvent de chocolat, d'agrumes, de fraises, de framboises, d'œufs, de poisson, de fraises, de champignons, etc. Une intolérance individuelle à certains produits chimiques peut entraîner la même réaction lors de la prise de médicaments les contenant. En outre, l'apparition d'urticaire et des effets mécaniques, tels que le frottement du soleil, à des températures trop élevées ou trop basses, l'ingestion de toxines et autres.

Un symptôme caractéristique de cette maladie sont de nombreuses vésicules rose qui démangent. De telles éruptions apparaissent soudainement et rapidement sur la peau. La cause de cette éruption réside dans le gonflement limité de la peau, entraînant une augmentation de la perméabilité capillaire. Les éléments de l'éruption peuvent être de différentes tailles et fusionner en une seule grande plaque. Si des vésicules apparaissent sur les muqueuses et sont localisées dans la région du nasopharynx, il est noté un œdème de Quincke. Dans le même temps, des crises d'asthme sont possibles, dans certains cas, une trachéotomie est utilisée. Par conséquent, lorsque l'urticaire apparaît, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin ou d'appeler une ambulance.

L'eczéma

L'eczéma, comme l'urticaire, est allergique. Il se manifeste sous forme de pelage, de taches rouges rugueuses et rugueuses. Avec un léger courant ou au stade initial, les taches peuvent être pâles, à peine perceptibles, et leur couleur peut être rose ou beige. Avec le développement de la maladie et son évolution plus sévère, les taches s'assombrissent et deviennent rouges, des démangeaisons apparaissent et l'éruption cutanée commence à se mouiller.

Plus tard, lorsque les processus inflammatoires commencent à s'estomper, le nombre de poils diminue, certains d'entre eux s'assèchent et des croûtes se forment, un petit desquamement se produit dans certaines zones. En raison du développement paroxystique de l'eczéma, on peut observer simultanément différents éléments de l'éruption, c'est-à-dire que des bulles apparaissent immédiatement sur la peau, ainsi que des croûtes, des boutons, des desquamations et des suintements. Cette affection cutanée est appelée polymorphisme évolutif et constitue un trait caractéristique de l'eczéma. Outre les éruptions cutanées, cette maladie est caractérisée par de fortes démangeaisons, de sorte que les égratignures sont souvent associées aux éruptions cutanées, qui sont souvent affectées par une infection secondaire.

Les éruptions allergiques dans l'eczéma sont caractérisées par des localisations telles que le dos des mains et le visage. Cependant, avec le temps, l'éruption peut se propager, capturant d'autres zones de la peau.

Dans certains cas, l'eczéma devient une maladie professionnelle résultant de l'impact constant sur la peau d'irritants: mécaniques, physiques ou chimiques. Cette éruption a une localisation similaire à celle de l’eczéma allergique, mais elle peut également toucher l’avant-bras et le cou. Elle se caractérise par un polymorphisme moins perceptible, la disparition rapide des éléments de l'éruption cutanée avec la disparition du stimulus qui les a provoqués et l'absence d'exacerbations.

La dermatite

La dermatite peut également être attribuée aux éruptions cutanées allergiques, qui peuvent souvent être facilement confondues avec l'eczéma. Cependant, contrairement à ces derniers, après l'élimination de l'action du stimulus, la dermatite pâlit pendant un court instant et disparaît complètement. L'eczéma devient souvent chronique, avec des exacerbations régulières qui peuvent ne pas être associées à la cause de la maladie.

La dermatite peut être causée par divers facteurs: exposition thermique, physique ou chimique, médicaments, ingestion de pollen et autres. Le plus souvent, les dermatites surviennent sous l’influence de divers alcalis, térébenthine, acides, vernis, solvants, peintures, huiles et autres produits chimiques. De plus, une telle réaction est souvent provoquée par la prise de médicaments, en particulier ceux contenant de l'iode, des sulfamides, des antibiotiques ou de l'arsenic. En outre, la cause de l'apparition d'une dermatite peut également être d'origine végétale: sauterelles, lierre marin, géranium, primevère et autres.

Avec l'éruption cutanée, il y a un gonflement, des démangeaisons, des rougeurs et des brûlures, et parfois même de la douleur. Dans les cas graves, des cloques de différentes tailles peuvent apparaître, et lors de leur éclatement, une infection secondaire et le développement d'une pyodermite peuvent se développer.

Plan du lichen rouge

La maladie affectant la peau, caractérisée par des nodules et des taches, est appelée lichen. Son nom dépend de l'apparence des éléments de l'éruption cutanée.

Le lichen plan renvoie aux dermatoses allergiques de nature chronique. Cette maladie se manifeste par des nodules plats cramoisis brillants de forme asymétrique. Dans la plupart des cas, il se produit une récession au centre et une brillance cireuse à la surface. Les éléments de l'éruption peuvent avoir une localisation différente, mais sont plus souvent observés sur les surfaces internes de la peau des coudes des mains.

Dans l'enfance, des nodules, des bulles et des papules peuvent se former. En outre, il peut exister des formes atypiques de telles éruptions cutanées allergiques, par exemple pigmentaires, annulaires ou atrophiques. Parallèlement à une éruption cutanée apparaissant sur la peau, il se forme une lésion des muqueuses de la cavité buccale et de la région génitale. À ces endroits, les papules en pointillés apparaissent de couleur grisâtre. Le diagnostic de lichen plan pose rarement des problèmes, car les symptômes de cette maladie sont assez caractéristiques. Dans certains cas, il peut être confondu avec le lichen, apparaissant chez les patients atteints de tuberculose. Les traits distinctifs sont que, dans le cas de privation de scrofule, les nodules ont une couleur de peau normale, sont localisés principalement sur les côtés et que les patients ont également une réaction de Mantoux positive.

Névrodermite

En plus de ce qui précède, la neurodermatite, caractérisée par une évolution chronique avec des exacerbations régulières, est également une éruption cutanée de nature allergique. Ces maladies peuvent être causées par des pathologies du système gastro-intestinal, des lésions dues aux helminthes, des infections chroniques, une intolérance individuelle à certains médicaments, etc. La névrodermite est divisée en focale et diffuse.

Les premiers, également appelés limités, apparaissent sous forme de nodules, d'infiltration et de grattage. Les éléments d'une telle éruption sont souvent regroupés en lésions et en plaques présentant des limites floues. Leur couleur varie du rouge rosé au rouge brunâtre et une pigmentation est possible le long des bords de la plaque. Éruption accompagnée de démangeaisons sévères. La neurodermatite focale est localisée plus souvent sur le cou et la partie inférieure de l'occiput, ainsi que sur la surface interne des cuisses et la région autour des organes génitaux.

La nododermite diffuse, contrairement au traitement limité, se produit sur le visage, les coudes, les surfaces latérales du cou, sous les genoux et peut également se propager à l’ensemble du corps. Au cours des premiers stades de la maladie, des démangeaisons sévères sont observées, ce qui provoque la formation de grattements. Plusieurs éléments de l’éruption cutanée se rejoignent ensuite.

La névrodermite est particulièrement susceptible chez les personnes souffrant de dystonie végétative-vasculaire ou de spasmes vasculaires de la peau. Ces pathologies peuvent se manifester sous forme de sécheresse, de rugosité, de follicules grisâtres en saillie. La saisonnalité sévère est caractéristique de la névrodermite: en été, on constate une amélioration notable de la disparition complète des symptômes des lésions cutanées. Les rechutes se produisent en automne-hiver ou en hiver-printemps.

Les éruptions allergiques de ce type peuvent être associées au rhume des foins, à la rhinite vasomotrice, à l’asthme ou à la bronchite asthmatique et à d’autres manifestations de réactions allergiques.

Chez les nourrissons, une éruption cutanée accompagnée de neurodermite peut contenir des cloques et des papules ressemblant beaucoup à l'eczéma.

Privez le rose

Le lichen rose se manifeste par une réaction à une infection à streptocoque, il s'accompagne de fièvre et d'un malaise grave.

La période initiale est caractérisée par des douleurs articulaires, une faible fièvre. Avec cela apparaissent des taches ovales sur le visage, les membres et le corps. Lors d'une inspection, vous pouvez identifier une plaque plus grande qui est apparue en premier. Les taches sont caractérisées par une forme claire, dans certains cas, un rouleau périphérique oedémateux est possible. L'éruption est accompagnée de démangeaisons et de brûlures.

Chez les enfants, le polymorphisme des lésions rend le diagnostic difficile, c'est-à-dire que des taches, des papules, des vésicules et d'autres éléments apparaissent. Le lichen rose a une saisonnalité prononcée, semblable à la dermatite atopique. La durée du cours est de 1,5 à 2 mois. Après la maladie, l'immunité perdure à long terme.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique est une pathologie cutanée de nature allergique, qui peut être aiguë ou (moins couramment) chronique. Ses symptômes sont un prurit, l'apparition d'éléments érythémateux s'élevant au-dessus de la peau, semblables à des éruptions cutanées subsistant après une brûlure d'ortie, d'où le nom de la pathologie. Le diagnostic repose sur l'examen du patient, une prise de sang, la détermination du taux d'immunoglobuline E; Il est possible de mener des études immunologiques - des tests d'allergie pour identifier l'allergène. Le traitement de l'urticaire allergique consiste à utiliser des antihistaminiques, un régime hypoallergénique et des médicaments immunomodulateurs.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique (urticaire) est une maladie de la peau qui se manifeste par le développement d'un prurit, d'une éruption érythémateuse et généralement provoquée par des allergies alimentaires ou autres. Selon les statistiques médicales, une telle affection est extrêmement courante: au moins une fois dans leur vie, 10 à 20% de la population de la Terre ont présenté les symptômes de cette pathologie. Dans la très grande majorité des cas, l'urticaire allergique est aiguë et disparaît après le traitement (parfois spontanément) sans laisser de traces sur la peau ou les muqueuses. Selon certains dermatologues, la forme chronique de la maladie doit être classée dans un groupe nosologique distinct, car elle est due à des facteurs auto-immuns et héréditaires. Outre la véritable forme allergique, il existe le concept d '"urticaire pseudo-allergique", qui est provoqué par divers facteurs physiques.

L'urticaire allergique peut toucher une personne à tout âge. Cependant, la prévalence chez l'enfant est observée dans la répartition par âge des patients. Cela est dû à l'immaturité de nombreux processus immunologiques, raison pour laquelle une allergie à divers facteurs se produit facilement. Le type chronique d'urticaire allergique se développe plus souvent chez les femmes adultes - dans ce cas, il est souvent impossible d'identifier la cause de la maladie, raison pour laquelle on l'appelle souvent urticaire idiopathique. En soi, cette pathologie ne constitue pas une menace pour la vie humaine, mais elle peut être compliquée par un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Ces conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence pour sauver la vie du patient.

Causes de développement

La principale cause de troubles cutanés dans l'urticaire allergique est la dégranulation massive des basophiles des tissus (mastocytes). La composition des granules de ces cellules comprend l'histamine, l'héparine, les leucotriènes et un certain nombre d'autres composés biologiquement actifs susceptibles de modifier de manière significative les processus métaboliques dans les tissus. Fondamentalement, ils conduisent à la dilatation des vaisseaux sanguins, augmentent la perméabilité de leurs parois, provoquent l'accumulation de liquide tissulaire, stimulent les récepteurs de la douleur de la peau, ce qui conduit à l'apparition de démangeaisons. Dans la plupart des cas, de telles réactions en cas d’urticaire allergique sont de nature locale et n’affectent que certaines zones de la peau ou, plus rarement, toute la surface du corps. Cependant, une telle libération massive de principes actifs peut parfois entraîner des réactions générales telles qu'un choc anaphylactique et un œdème de Quincke.

Les causes de la dégranulation des mastocytes sont différentes dans diverses formes d’urticaire allergique. Il s’agit généralement d’une hypersensibilité de type Réine (allergie de type 1) induite par les immunoglobulines de type E. Les allergènes de ce type d’urticaire allergique sont les composants alimentaires, le pollen de plante, la poussière domestique, certains médicaments et autres facteurs. Dans ce cas, les manifestations cutanées ne sont que l'un des symptômes d'allergies alimentaires ou autres. Dans certains cas, de tels troubles cutanés peuvent également provoquer des allergies de type 2, notamment les transfusions sanguines. L'administration intraveineuse de certains médicaments avec le développement d'une réaction immunocomplexe d'intolérance peut également provoquer une urticaire allergique.

Il a été observé que certaines maladies infectieuses, troubles endocriniens, troubles de la sphère psycho-émotionnelle augmentent les risques de développer une urticaire allergique. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne les formes pathologiques idiopathiques ou chroniques. La pathogenèse du développement de troubles cutanés est mal comprise dans ce cas: on suppose que les mécanismes immunitaires et non immuns de l'activation des basophiles des tissus tissulaires sont supposés. Par conséquent, en présence d’urticaire allergique d’étiologie non précisée, un examen complet du corps du patient est effectué afin de détecter les maladies et les troubles latents et chroniques.

Dans le cas de l'urticaire pseudo-allergique, la pathogenèse est semblable à bien des égards - l'activation massive des basophiles tissulaires de la peau se produit lors de la libération de composés biologiquement actifs. Cependant, les causes et les mécanismes de ce processus sont quelque peu différents - il peut s’agir d’une instabilité congénitale ou acquise des membranes des mastocytes, de leur réaction anormale à divers facteurs physiques ou humoraux. En outre, dans certains cas d’urticaire pseudo-allergique, il a été constaté que le patient présentait une sensibilité accrue des tissus cutanés à l’histamine et aux autres composants des granules de basophile. Par conséquent, même une faible excrétion de ces substances peut conduire à un tableau clinique de l'urticaire.

Classification

Comme mentionné ci-dessus, toutes les formes d'urticaire allergique sont divisées en deux types - aiguë et chronique. La frontière entre eux est plutôt arbitraire - on pense qu’avec une forme aiguë d’éruption cutanée et de démangeaisons, il ne reste plus que 6 semaines, alors que s’ils dérangent le patient plus longtemps, un diagnostic d’urticaire allergique chronique est posé.

En outre, il est important de différencier la véritable urticaire allergique de la pseudoallergie, dans laquelle l'activation des mastocytes se produit sans la participation de mécanismes immunitaires. Il existe de nombreuses variétés de cet état - par exemple, les types suivants de pseudoallergie mécaniques incluent:

  • Urticaire dermographique (dermographisme urtikarnien) - déclenchée par une simple pression physique sur la peau (points de suture, par exemple). Dans la pathogenèse d'un tel état, les mécanismes d'activation des mastocytes non immuns jouent le rôle le plus souvent.
  • Urticaire à froid - ce type d’urticaire à la température ces dernières années est de plus en plus courant. Il a été constaté que chez les patients atteints de cette pathologie au cours du refroidissement, le niveau de certains facteurs plaquettaires augmente et la stabilité de la membrane mastocytaire diminue. Compte tenu de la sensibilité accrue des tissus cutanés à l'histamine, des éruptions érythémateuses et des démangeaisons peuvent apparaître, à la fois lorsqu'elles sont exposées au froid local et lors de la consommation d'aliments et de boissons froids.
  • Urticaire thermique - est une variante assez rare de l'urticaire. Comme dans le cas du dermographisme urticarien, les mécanismes d'activation des mastocytes non immuns jouent un rôle majeur dans le développement de ce type de maladie - leur dégranulation a lieu lorsque la température augmente.
  • Urticaire solaire (photoallergie) - la lumière du soleil est un facteur qui provoque. Chez les patients atteints de ce type d'urticaire, la peau présente une sensibilité accrue à l'histamine. Par conséquent, la dégranulation d'un petit nombre de mastocytes conduit à des troubles évidents.
  • Les vibrations urticaires sont une forme plutôt rare, montrant souvent des signes de maladie professionnelle (travailleurs de la construction, fabricants). Dans ce cas, la dégranulation des basophiles est due à des secousses mécaniques des tissus.
  • Aqua urticaria - n’avait pas été précédemment attribuée à des variétés mécaniques d’urticaire, mais il a été indiqué ces dernières années que l’effet physique des jets d’eau avait été un facteur provocant dans cette affaire. L'activation des mastocytes de la peau se fait par un mécanisme non immunitaire et est plutôt faible, mais avec une sensibilité accrue des tissus à l'histamine, cela conduit au développement d'un érythème et de démangeaisons.

En plus des facteurs mécaniques, un déséquilibre du système nerveux autonome cholinérique peut provoquer le développement de l'urticaire. Cela provoque le développement de ce qu'on appelle l'urticaire cholinergique. Outre les éruptions érythémateuses et le prurit typiques de cette pathologie, il existe dans ce cas des troubles de la transpiration, de la régulation de la température de la peau. Ce type d'urticaire est souvent provoqué par les expériences émotionnelles d'une personne. De plus, l'urticaire pigmentaire, ayant le caractère d'une pathologie auto-immune, est proche de cette maladie de peau. Quand il dans le tissu cutané accumule un nombre accru de basophiles, qui peuvent facilement être activés par divers facteurs.

Symptômes de l'urticaire allergique

En dépit de la grande variété de types d'urticaire et de facteurs pouvant le provoquer, les symptômes de la maladie sont assez monotones et ne diffèrent que par leur gravité. L'une des premières manifestations est le développement d'un prurit et d'une rougeur de la peau. Ces phénomènes peuvent être à la fois locaux et étendus, localisés symétriquement (avec une urticaire pseudo-allergique de type cholinergique) ou plus souvent asymétriquement. Très rapidement (de quelques minutes à plusieurs heures), des vésicules de différentes tailles (0,2–5 cm) apparaissent sur le site des rougeurs, qui peuvent se confondre. Un signe de diagnostic important de l'urticaire allergique est la formation de cloques indolores.

Dans la plupart des cas, ces manifestations cutanées sont résolues dans les 24 heures, sans laisser de traces - à condition qu’il n’y ait pas exposition répétée au facteur provoquant. Parfois, dans les formes sévères d’urticaire allergique, l’augmentation des symptômes se produit si rapidement que l’éruption cutanée se transforme en angioedème. La préservation des manifestations cutanées et le développement de nouvelles lésions indiquent une poursuite de l'action du facteur provoquant, qui, dans ce cas, peut avoir un caractère endogène (comme dans le cas de l'urticaire idiopathique).

Diagnostics

En dermatologie, la définition de cette maladie repose sur un nombre important de techniques de diagnostic en raison du grand nombre de formes de pathologie. À l'examen, des éruptions érythémateuses indolores, dépassant de la surface de la peau, de différentes tailles et localisées sont détectées. Le diagnostic de la forme aiguë de l'urticaire allergique, en particulier s'il est accompagné d'une allergie, est établi sur la base des antécédents allergiques du patient et du dosage du taux d'immunoglobuline E dans le sang.Le nombre d'éosinophiles dans le sang n'est pas un critère de diagnostic strict pour cette affection, notamment sa forme aiguë ou sporadique. éruption cutanée durable, il y a une légère éosinophilie. Grâce à des tests d'allergie, vous pouvez identifier la source des allergies et adapter le régime alimentaire du patient afin de prévenir de nouvelles attaques de la maladie.

Dans ces cas, si l'éruption ne disparaît pas dans les 24 heures à la suite d'un régime hypoallergénique et de l'absence de facteurs physiques provoquants, il est nécessaire d'examiner les ganglions lymphatiques, de prescrire un test sanguin général et biochimique, d'effectuer un test d'urine. Tout cela permettra d'identifier la pathologie, qui pourrait être devenue un facteur déclenchant du développement de l'urticaire allergique, ou de reconnaître rapidement la forme pseudo-allergique de cette affection. De même, cela devrait être fait si le patient a de la fièvre - l'urticaire elle-même ne provoque pas d'hyperthermie, mais certaines maladies infectieuses peuvent provoquer les deux symptômes.

Chaque type d'urticaire pseudo-allergique (dermographique, froid, solaire, etc.) est diagnostiqué par une exposition mesurée à un facteur provoquant. Pour ce faire, utilisez un dermographe, un cube de glace, un rayonnement ultraviolet de différentes longueurs d’onde et d’autres outils. L'évaluation des résultats, en fonction du type d'urticaire, de la gravité des symptômes et d'autres facteurs, est réalisée en quelques minutes ou quelques heures, la période maximale étant de 48 heures. Le résultat positif du test sera le développement d’éruptions érythémateuses et de prurit dans la zone de l’étude.

Traitement de l'urticaire allergique

En thérapie, le principal lien consiste à réduire l’effet de l’histamine sur les tissus cutanés, ce qui peut réduire considérablement les gonflements et les démangeaisons. Pour ce faire, il est nécessaire de bloquer les récepteurs de l'histamine H1, ce qui est obtenu à l'aide d'antihistaminiques. Actuellement, la préférence est donnée aux antihistaminiques de la deuxième génération (loratadine, cétirizine) et de la troisième génération (lévocétirizine). Ces médicaments sont très efficaces dans les formes aiguës d’urticaire allergique, ainsi que dans les pseudo-allergies dermographiques et solaires. Cependant, avec les formes chroniques d'urticaire et les types à manifestation tardive de symptômes (certains types de lésions dues à la pression), l'efficacité des antihistaminiques est fortement réduite.

Pour le traitement des pathologies chroniques, ainsi que pour la prévention des exacerbations du caractère récurrent d'urticaire allergique, des préparations stabilisantes des membranes de basophiles (fumarate de kétotifène) et d'antagonistes du calcium (nifédipine) sont utilisées. Ils augmentent de manière significative le seuil d'activation des mastocytes, entravant ainsi le développement des manifestations cutanées. Si l'on soupçonne que le développement de la maladie est dû à une diminution de l'activité du système immunitaire, des médicaments immunomodulateurs sont également prescrits. En identifiant la pathologie systémique, qui est accompagnée d'une urticaire allergique, un schéma pour son traitement est développé.

En plus de prescrire des médicaments, un régime hypoallergénique joue un rôle important dans le traitement de cette affection afin de réduire la charge du système immunitaire humain. En outre, après avoir déterminé le facteur provoquant (nature physique ou alimentaire avec pseudo-allergie), il est nécessaire de prendre des mesures pour l'exclure de la vie du patient ou pour en minimiser les effets sur le corps. Dans les cas où l'urticaire allergique est de nature rapide et conduit à un œdème de Quincke ou à un choc anaphylactique, des mesures de sauvetage urgentes sont nécessaires (injections d'épinéphrine et de stéroïdes, hospitalisation).

Pronostic et prévention

Le pronostic de l'urticaire aiguë est généralement favorable - l'éruption disparaît dans les 24 heures, sans laisser de traces sur la peau. En l'absence d'exposition répétée à un facteur provoquant, souvent, la maladie ne dérange plus jamais une personne. Cependant, dans le cas de formes chroniques d’urticaire allergique, le pronostic dépend en grande partie de son type, de sa gravité, de la conformité du patient à toutes les exigences du dermatologue ou de l’allergologue et de la justesse du traitement prescrit. Ces personnes doivent toujours suivre un régime hypoallergénique (à l'exclusion des œufs, du chocolat, des fruits de mer et de nombreux autres produits). Il est extrêmement important d'identifier la cause des troubles cutanés afin de minimiser son impact. Si l'urticaire a été déclenchée par une autre maladie, le pronostic dépend en grande partie du succès de son traitement.

Causes et méthodes de traitement d'une éruption allergique sur le corps chez un adulte

Une éruption allergique est l’apparition sur la peau d’une personne de divers changements qui diffèrent par l’aspect et la couleur du reste de la peau. Souvent, l'éruption s'accompagne de démangeaisons et de rougeurs.

La manifestation des allergies peut être une réaction locale de la peau à un irritant externe ou indiquer une maladie interne.

Lors de l'examen d'un patient, il est important que le médecin distingue une réaction allergique des symptômes de la maladie afin de prescrire le traitement approprié.

Formes de manifestation

Une petite zone de la peau peut être affectée et l'éruption cutanée peut également se propager dans tout le corps.

En plus des démangeaisons et des brûlures, on observe parfois une desquamation et un gonflement. Les inflammations peuvent éventuellement finir par pleurer.

La forme d'une éruption allergique est différente:

Le type d'éruption cutanée dépend de la cause qui l'a provoquée et du stade de la maladie.

Sous forme d'urticaire

Cette maladie toxique allergique se développe en raison de l'exposition au corps d'allergènes externes ou de l'ingestion de produits provoquant une réaction allergique.

L'urticaire peut être non seulement ponctuelle, mais également permanente au cas où des éruptions cutanées apparaissent régulièrement sur la peau.

Angioedème développé

Dans la zone de gonflement, il y a une douleur et des brûlures, parfois des démangeaisons.

Cette maladie est dangereuse, en particulier si un gonflement s'est formé dans la région du larynx, ce qui peut entraîner une suffocation. Accompagné de l'apparition d'un œdème en changeant le teint en une teinte bleuâtre.

Avec angioedema, le patient est hospitalisé d'urgence.

L'eczéma

Au cours de la maladie, l'eczéma aggrave l'état des éruptions qui s'ouvrent et laissent des taches érosives sur la peau. Ces formations commencent à se décoller et à se mouiller.

Les foyers d’eczéma se propagent très rapidement et touchent dans la plupart des cas le visage et les mains d’une personne. Dans de rares cas, l'eczéma apparaît sur le reste du corps.

Dermatite atopique

En même temps, des vésicules qui démangent et provoquent des sensations douloureuses se forment sur la peau.

La dermatite peut entraîner une pyodermite si une infection pénètre dans les zones touchées.

Causes d'une éruption allergique. Liste des principaux allergènes

Le nombre de personnes exposées à cette maladie est en augmentation constante.

Les causes des allergies sont la détérioration constante de l'environnement et des changements tangibles dans le régime alimentaire de l'homme moderne. Plus l'enfant est souvent en contact avec des allergènes potentiels dès l'enfance, plus son immunité à cet égard est forte.

La liste des principaux allergènes comprend:

  • la nourriture;
  • les tiques;
  • moisissure;
  • produits chimiques;
  • piqûres d'insectes;
  • les animaux;
  • les cosmétiques;
  • le pollen;
  • froid
  • médicaments.

Médicaments externes

Il apparaît sur le site d'application et ne s'applique généralement pas aux autres zones.

Si les allergies sont confirmées, le médecin doit adapter le traitement en fonction de la particularité du patient.

Les vêtements

Par exemple, une personne peut avoir une sensibilité accrue de la peau au frottement mécanique des vêtements ou à des substances qui ont été utilisées dans la production de quelque chose en particulier.

Souvent, pour obtenir la couleur et la texture désirées, les fabricants utilisent des fixateurs, des colorants et des résines qui irritent la peau humaine.

Certaines personnes peuvent avoir une réaction allergique au tissu en coton, car les produits chimiques utilisés pour la culture du coton sont difficiles à éliminer, même avec un traitement minutieux.

Parfumerie et Cosmétique

La cause la plus commune est une individualité ou une peau sensible.

Dans la plupart des cas, vous devez abandonner les produits cosmétiques, ce qui a provoqué la réaction.

Produits chimiques ménagers

La dermatite de contact provoquée par les produits chimiques ménagers se manifeste sous la forme de champs délimités dans les lieux de contact avec le composant qui a provoqué la réaction.

Réaction au soleil (photodermatose)

Le plus souvent, ce sont des rougeurs et des démangeaisons de la peau dans les zones exposées au soleil.

Une personne en bonne santé ne devrait pas être allergique au soleil. Il est plus fréquent chez les nourrissons, les personnes âgées et les personnes atteintes d'une maladie chronique.

Contact avec des peintures et des vernis

Une personne commence à avoir des nausées, des vertiges, des douleurs oculaires, des larmoiements et un nez qui coule. Une éruption cutanée apparaît.

Dans ce cas, les médecins prescrivent des antihistaminiques pour libérer les éléments chimiques du corps.

Interaction avec des substances toxiques

L'intoxication provoque une dermatite, qui affecte certaines zones de la peau.

Pendant le traitement, il est impératif d'éliminer la cause des toxines dans le corps.

Contact avec des métaux

Après un contact prolongé avec la peau, les ions de tout métal commencent à pénétrer dans la couche supérieure de l'épiderme.

Il en résulte une réaction allergique qui peut être éliminée en cessant de porter des bijoux fabriqués à partir d’un certain type de métal.

La réaction du corps aux piqûres d'insectes

Il s’agit d’un essoufflement, d’une rougeur au site de la morsure et de démangeaisons, d’un vêlage de la gorge et du visage, d’un pouls rapide, d’une baisse de la pression artérielle et de vertiges.

C'est une allergie dangereuse qui peut entraîner un choc et une perte de conscience.

L'utilisation d'allergènes dans les aliments

Ceux-ci incluent des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée, des éruptions cutanées et un gonflement des lèvres.

L'allergie alimentaire chez les enfants se manifeste par une diathèse.

La plupart des gens peuvent être guéris des allergies alimentaires avec un régime strict. Cependant, les allergies au poisson, aux arachides et aux fruits de mer persistent souvent jusqu'à la fin de la vie.

Intolérance individuelle à certaines drogues

En cas d'intolérance grave d'un médicament, son retrait et son traitement, y compris les médicaments aux propriétés antihistaminiques, sont nécessaires.

Si la réaction est faible et que l'abolition du médicament est hautement indésirable, le médecin peut vous prescrire un médicament pour les articulations et un antihistaminique.

L'intolérance du médicament se manifeste par une urticaire, une rhinite, une crise d'asthme bronchique.

Intoxication gastro-intestinale

Pour provoquer un fort empoisonnement, on peut utiliser à la fois des produits dont la durée de conservation est expirée et ceux qui n'ont pas été stockés conformément aux conditions et normes sanitaires applicables. Les plantes et les champignons toxiques peuvent souvent provoquer une intoxication.

Pour le traitement, un lavage gastrique et l'absorption d'absorbants sont utilisés.

La réponse du corps aux facteurs de stress

Ceci est une conséquence de l'immunité réduite, dans laquelle le corps sécrète certains produits chimiques et hormones qui provoquent des symptômes allergiques.

La situation stressante elle-même ne peut pas causer d'allergies, elle ne peut qu'accroître le contenu d'histamine dans le sang et aggraver ses symptômes.

Caractéristiques du traitement

Le traitement des maladies allergiques est toujours complexe et comprend plusieurs méthodes d’exposition.

Ce sont des mesures visant à éliminer le processus aigu, à prendre des mesures préventives et des mesures de thérapie de base.

Après la cessation du contact entre la personne et l'allergène, il convient d'essayer d'exclure ses cas répétés. Éviter les allergènes est la principale méthode de traitement des allergies, avec une efficacité élevée.

Eruption partout

De plus, une éruption cutanée sur le corps peut être accompagnée de fièvre.

Sur les mains

En outre, une éruption cutanée allergique aux mains peut apparaître après avoir été exposée à l'air froid en raison de la peau sèche.

Sur le visage

Dans certains cas, cela se manifeste par des allergies alimentaires.

Traitement des éruptions cutanées allergiques chez l’adulte et l’enfant - une approche intégrée.

Examen des pommades efficaces

Les plus efficaces sont les pommades pour les allergies, ayant dans sa composition des hormones. Des onguents tels que «Lokoid», «Gistan», «Elokom» éliminent rapidement et efficacement la réaction allergique de la peau.

Dans certains cas, vous ne pouvez pas utiliser ces médicaments, par exemple pendant la grossesse. Par conséquent, pour éliminer le symptôme peut être offert pommade non hormonale - "Bepanten", "Protopic" et d'autres.

Une liste de pommades et de crèmes pour les allergies de la peau chez les enfants est ici. Il fournit également des règles de sécurité lors du traitement d'un enfant.

Examen de la tablette

Les pilules qui doivent prendre des allergies ne peuvent être prescrites que par un spécialiste compétent. Les pilules les plus populaires pour le traitement des allergies sont la loratadine et la cétirizine.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle comprend la préparation de teintures d'alcool antiallergiques, d'honoraires et de décoctions. La plupart d'entre eux sont utilisés pour faire des lotions sur les zones touchées, mais il faut parfois prendre des teintures à l'intérieur.

Les remèdes populaires donnent de bons résultats lorsqu'ils sont combinés avec des moyens modernes de lutte contre les allergies.

Les herbes telles que la série, le viburnum et la camomille sont efficaces. Ils soulagent tous l'inflammation et ont un effet rapide.

Impact local

Un certain nombre de médicaments destinés à une exposition locale convient aux enfants et aux adultes. Ce sont des crèmes, des onguents et des gels qui ont un effet régénérant sur la peau, ont des effets anti-constitutifs et anti-inflammatoires. Grâce aux médicaments à exposition locale, vous pouvez rapidement soulager les symptômes désagréables des allergies.

Ingestion

En association avec des médicaments qui doivent couvrir la peau affectée, les médicaments sont dans la plupart des cas prescrits pour un usage interne. En plus des comprimés, il peut s'agir de décoctions d'herbes et d'inhalation avec des huiles spéciales à effet antiallergique.

Prévention

Après avoir identifié les substances provoquant la réaction allergique, vous devez éviter tout contact avec elles.

Par exemple, si vous êtes allergique à la poussière, vous devez souvent effectuer un nettoyage humide. Si vous êtes allergique aux animaux domestiques, ne les gardez pas à la maison. Si une personne est allergique à certains médicaments, cela devrait être consigné dans son dossier médical. De plus, en cas de réaction à un produit particulier, vous devez en informer les proches parents et amis. Les personnes allergiques à certains aliments devront préférer les produits recommandés par l'allergologue.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique est une maladie dermatologique de nature allergique qui se manifeste par des démangeaisons, des rougeurs et une éruption cutanée ressemblant à des brûlures après un contact avec de l'ortie. En règle générale, les symptômes ne restent pas plus d'un jour, puis disparaissent complètement ou apparaissent à un autre endroit. Les éruptions cutanées, dont la localisation ne change pas pendant longtemps, parlent d'une étiologie différente de la maladie. Il existe des formes aiguës et chroniques d'urticaire allergique, dont la cause est un allergène ou un irritant externe. Déterminer la gravité et prescrire le traitement correct ne peut être fait que par un médecin.

Caractéristiques de l'urticaire allergique

Dans la forme aiguë, la réaction du corps à un stimulus est presque instantanée - une éruption cutanée apparaît au bout de quelques heures. Si le contact avec le stimulus est arrêté, l'éruption disparaît au bout d'une journée. Si elle n'est pas traitée ou sous une forme chronique, elle apparaît ailleurs, les cloques s'agrandissent. Si les symptômes de l'urticaire allergique persistent pendant plus de 1,5 mois, on considère qu'il s'agit d'un stade chronique.

Il est important de faire la distinction entre les formes allergiques et pseudoallergiques, dans lesquelles il n'y a pas d'allergie, et l'éruption cutanée apparaît pour d'autres raisons. L'urticaire appartient aux types mécaniques de la pseudo-allergie:

  • Dermographic (urtikarny dermographism) - se développe en raison d'effets mécaniques sur la peau.
  • Le froid - survient lorsque la peau est exposée à l'air froid, tout en buvant de l'eau froide et de la nourriture. Une fois refroidi, le niveau des plaquettes augmente, la stabilité des membranes des mastocytes est perturbée, entraînant une éruption cutanée.
  • Thermique - une forme rare de la maladie, la cause en est une dégranulation des cellules cutanées avec l'augmentation de la température corporelle et de l'environnement.
  • Solaire (photoallergie) - se développe lorsque la peau est exposée à la lumière directe du soleil, principalement en raison de la sensibilité accrue au rayonnement ultraviolet.
  • La vibration - une forme rare qui présente tous les signes d'une maladie professionnelle, est diagnostiquée chez ceux qui travaillent avec des outils vibrants. La dégranulation des basophiles provoque dans ce cas des tremblements du tissu cutané.
  • Aquaic - se développe lorsqu'il est exposé à des jets d'eau sur la peau en cas de sensibilité accrue de l'épiderme à l'histamine.

En plus du stress mécanique, un trouble du système nerveux autonome peut provoquer une maladie. Dans ce cas, l'urticaire cholinérique est diagnostiquée. Outre les symptômes typiques, il s'accompagne d'une transpiration accrue et d'une fièvre. La maladie peut être déclenchée par des sentiments forts et le stress. L'urticaire pigmentée est considérée comme étant de nature proche: un grand nombre de basophiles s'accumulent dans les tissus cutanés qui sont prêts à être activés lorsqu'ils sont exposés à des stimuli.
Vous pouvez regarder de plus près à quoi ressemble l'urticaire allergique sous forme aiguë et chronique sur les photos ci-dessous.

Symptômes de l'urticaire allergique

La maladie est accompagnée de symptômes caractéristiques, vous permettant ainsi de diagnostiquer rapidement et avec précision, de prescrire un traitement et de recommander des mesures préventives. Les symptômes de l'urticaire allergique apparaissent très rapidement, parfois quelques minutes après l'entrée d'un allergène dans le corps ou le contact avec un irritant externe.

En raison d'un œdème intercellulaire, des éruptions cutanées apparaissent sur la peau - des cloques très similaires aux cloques après des brûlures d'ortie. On les confond souvent avec des pustules - de petites formations sur la peau remplie de pus.
Les vésicules de l'urticaire ont des tailles et des formes différentes, localisées uniquement à certains endroits ou disséminées dans tout le corps. Ils s'élèvent au-dessus de la surface de la peau, entourés d'un bord rose.
En l'absence de traitement, les cloques augmentent de taille et se confondent. L'état général empire, la température augmente, des frissons apparaissent, la fièvre de l'ortie commence.
Eruption cutanée accompagnée de démangeaisons et de brûlures, à cause de ce que les patients (surtout les enfants) peignent la peau au sang

Si les mesures sont prises à temps, les symptômes de la maladie disparaîtront en quelques heures et au maximum en une journée. Le liquide qui cloque est absorbé dans le tissu et l'éruption disparaît, accompagnée de démangeaisons.

Causes de l'urticaire allergique

La cause du développement de l'urticaire allergique est l'ingestion d'allergènes ou l'exposition à des irritants externes de la peau. Les allergènes les plus courants sont présents dans:

  • Certains aliments sont les fruits, les légumes, le poisson, les œufs, les noix et les sucreries.
  • Additifs alimentaires - colorants, arômes, conservateurs.
  • Préparations médicinales - antibiotiques, vitamines, contraceptifs.
  • Air saturé de pollen de plantes, émissions de produits chimiques nocifs, poussières.
  • Infections virales - hépatite B, virus d'Epstein-Barr, etc.

Les ruches d’origine allergique peuvent provoquer une exposition à divers facteurs physiques - chaleur, froid, rayons ultraviolets, vibrations, frottements, pression.

Urticaire allergique chez les enfants

L'urticaire allergique chez les enfants est le plus souvent diagnostiquée au cours de la première année de vie. Cela est dû à des systèmes de protection immunitaire et de digestion mal développés. Le menu des nouveau-nés et des mères allaitantes devrait comprendre leurs produits hypoallergéniques et le régime alimentaire devrait être surveillé par un médecin pour les enfants allergiques. Une telle tendance peut être de nature génétique - transmise par l’un des parents. Le traitement de l'urticaire allergique chez les enfants est réduit à l'exclusion du contact avec les irritants, ce qui nettoie le corps des allergènes.

Diagnostics

En raison du grand nombre de types et de formes permettant de diagnostiquer la maladie, les médecins utilisent de nombreuses méthodes. À l'examen, on observe des éruptions cutanées indolores sous forme de cloques de différentes tailles et formes, remplies d'un liquide transparent et dépassant au-dessus de la surface de la peau. Selon le type de maladie, l'éruption est localisée sur différentes parties du corps, disparaît après quelques heures ou persiste plusieurs mois, voire plusieurs années. Dans la forme aiguë, l'urticaire allergique est confirmée par une augmentation de la quantité d'immunoglobuline E, à cette fin, une CBC est prescrite. Pour déterminer la source des allergies, le médecin prescrit des tests d'allergie. Ils vous permettent de prescrire le traitement approprié et d’ajuster le régime alimentaire.

Au cas où l'éruption disparaîtrait en un jour ou moins, le patient respecte un régime hypoallergénique et les recommandations du médecin, un dermatologue prend rendez-vous chez un endocrinologue pour examiner les ganglions lymphatiques, lui prescrire un test urinaire, un test sanguin clinique et biochimique. Un diagnostic similaire est requis si le patient se plaint de fièvre. Un examen approfondi vous permet de choisir un schéma thérapeutique efficace, de déterminer les causes de la maladie, d'identifier la forme pseudo-allergique. Certaines maladies infectieuses peuvent être à l’origine de ces symptômes.

Pour diagnostiquer un type spécifique d'urticaire pseudo-allergique, une méthode de traitement des facteurs cutanés est utilisée. Les médecins utilisent des lampes à ultraviolets, de la glace, un dermographe, d'autres outils et instruments. Les résultats de ces études sont évalués en fonction de la gravité des symptômes en quelques minutes ou quelques heures et au maximum en deux jours. Résultat positif des tests - éruptions cutanées caractéristiques et démangeaisons dans le champ d’influence sur la peau.

Traitement de l'urticaire allergique

Le traitement le plus efficace de l'urticaire allergique sera uniquement dans le cas d'une approche intégrée. La thérapie typique comprend:

  • L'élimination du contact avec l'allergène (irritant) - cela nécessite de changer le régime alimentaire, certaines habitudes, dans certains cas - de changer de profession ou d'environnement de séjour.
  • Les antihistaminiques sont le meilleur moyen d’arrêter une réaction allergique à l’urticaire. Ces médicaments ne provoquent pas d'effets secondaires et ne bloquent pas les récepteurs à l'histamine.
  • Enterosorbants - nommés au cas où la cause de l'urticaire deviendrait un aliment consommé la veille. De tels médicaments n’affectent pas le travail du système immunitaire et absorbent une grande quantité de substances provenant de l’intestin. De ce fait, les allergènes ne pénètrent pas dans le sang, la réaction passe.
  • Vitamines - améliorent le métabolisme, renforcent le corps, augmentent l'immunité.
    Les médicaments hormonaux - arrêtent l'inflammation, ne sont prescrits que dans les cas graves, car ils ont de nombreux effets secondaires.

Dans le traitement de l'urticaire allergique, une méthode de désensibilisation est largement utilisée. Une petite quantité de l'allergène est injectée dans le corps, une petite dose de médiateurs inflammatoires est libérée, les symptômes n'apparaissent pas. Progressivement, le stock de médiateurs s’épuise, le corps s’adapte au stimulus.

Si vous faites tout bien et suivez les instructions du médecin, il n’y aura pas de rechute. Comme moyen supplémentaire, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, mais vous ne pouvez prendre de teintures et décoctions qu’après avoir consulté un médecin. Ne pas se soigner soi-même - il est possible d'identifier la cause de la maladie uniquement à l'aide de tests de laboratoire. Dans le cas contraire, la maladie va sans cesse gêner - peut-être jusqu'à la fin de la vie. De plus, le risque de complications augmente.

Complications urticaires allergiques

Un traitement approprié donne un résultat positif, mais des complications sont possibles. Le plus dangereux - œdème de Quincke et œdème des voies respiratoires supérieures. L'absence d'assistance rapide dans ce cas est fatale. En cas d’œdème de Quincke, on observe un gonflement des paupières et des lèvres, la peau dans les zones lésées devient pâle et froide au toucher et la respiration est difficile. Parfois, l’urticaire est le signe de diverses pathologies internes, notamment l’oncologie. La forme chronique de la maladie est diagnostiquée dans 30% des cas.

Prévention de l'urticaire allergique

À titre préventif, les médecins recommandent d'éviter le stress, d'éviter les surmenages nerveux, de prendre des sédatifs si nécessaire, d'utiliser des décoctions apaisantes. Si vous êtes sujet aux allergies, protégez votre peau des blessures et suivez un régime. La viande grasse et les aliments épicés, les fruits exotiques, le chocolat et les aliments contenant des colorants, des arômes et des agents de conservation doivent être exclus de l'alimentation. Des exemples de régimes hypoallergéniques se trouvent sur Internet. Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter un nutritionniste.

Pour éliminer l'urticaire allergique ou se débarrasser rapidement de la maladie:

  • Soyez aussi petit que possible au soleil.
  • Utilisez des produits cosmétiques naturels avec un minimum d'additifs chimiques.
  • Pour les traitements à l'eau, utilisez de l'eau tiède, mais pas de l'eau chaude.
  • Portez des vêtements amples et confortables fabriqués à partir de tissus naturels.
  • Ne pas surchauffer, ne pas trop refroidir.
  • Lorsque vous travaillez avec des outils vibratoires, utilisez des vêtements et un équipement de protection spéciaux.

La prévention de l'urticaire allergique vise à prévenir les cas de maladies récurrentes, à éliminer le contact avec les allergènes, à nettoyer, à renforcer et à protéger le corps.

Comment traiter l'urticaire allergique

Il existe un grand groupe de maladies présentant des symptômes cliniques similaires - l'urticaire allergique.

Au moins une fois, un tiers de la population mondiale a eu des manifestations de cette maladie.

C'est quoi

En cas d'apparition d'urticaire allergique sur la peau, apparaissent des cloques ressemblant à une piqûre provoquant des démangeaisons et des brûlures.

La particularité du mécanisme de développement de la maladie est une hypersensibilité de type immédiat.

Une fois que l'allergène est entré dans le corps, la réaction se développe très rapidement. La maladie n'est pas contagieuse.

Raisons

Le corps humain peut réagir différemment à certaines substances.

Les causes les plus courantes de la maladie sont:

  • poussière de maison;
  • pollen végétal;
  • le soleil
  • froid
  • piqûres d'insectes;
  • agrumes;
  • des bonbons;
  • le stress;
  • infections virales;
  • invasions parasitaires;
  • rayonnement ultraviolet;
  • usage de drogues.

Caractéristiques et différences de formes

Environ 75% des patients souffrant de ce type d'allergie manifestent une forme aiguë de la maladie.

Selon ce qui stimule exactement la production de mastocytes, faites la distinction entre les formes immunitaires et non immunisées de la fièvre de l'ortie.

Dans la forme aiguë, les mécanismes immunologiques de l'éruption sont dominants, tandis que dans la forme chronique, le mécanisme d'activation peut être différent.

Les facteurs étiologiques qui provoquent l'urticaire sont divisés en:

  • sur des facteurs exogènes (physiques). Ceux-ci incluent des provocateurs mécaniques, de température, de nourriture, de drogue;
  • sur les facteurs endogènes. Ce sont des maladies somatiques et des processus pathologiques des organes internes. La cause d'une réaction allergique dans ce cas peut être une cholécystite, une pancréatite, un lupus érythémateux, la goutte, le diabète, des tumeurs de localisation différente, des fluctuations des niveaux hormonaux.

Pointu

Avec la fièvre aiguë d'ortie, l'éruption apparaît rapidement après le contact avec l'allergène. Il ressemble à de petites ou grandes cloques, de couleur rouge avec une bordure brillante.

Une éruption cutanée peut se produire dans de petites zones sous la forme de taches.

Le plus souvent, ils sont localisés sur la peau, mais peuvent parfois être observés sur les muqueuses.

L'éruption disparaît dans les douze heures.

Périodiquement, cela peut se produire dans de nouvelles zones de peau. En général, la maladie dure jusqu'à six semaines.

Chronique

Urticaire chronique ou récurrente. La maladie dure plus de six semaines et peut durer de trois à cinq ans.

Dans la moitié des cas, l'éruption réapparaît après une longue rémission.

Plus souvent, cette maladie affecte les femmes.

Il existe des urticaires persistantes chroniques, dans lesquelles l'éruption est constamment mise à jour et récurrentes chroniques, se manifestant sous la forme d'exacerbations, après certaines périodes.

Pseudo forme

L'urticaire pseudo-allergique est une maladie dépendante et un symptôme indiquant un dysfonctionnement des organes digestifs.

Cela se produit lorsque:

  • gastrite chronique;
  • l'hépatite;
  • maladies infectieuses;
  • les helminthes;
  • ou est une conséquence d'empoisonnement.

Elle se distingue de la forme allergique de la maladie en ce que le système immunitaire ne participe pas à la formation de médiateurs de son apparition.

Types d'allergies urticaire

Il existe les types suivants d'urticaire:

  • aigu;
  • chronique;
  • subaiguë
  • récurrent chronique.

Pointu

L'urticaire aiguë se développe sous forme de réaction allergique à des médicaments, à des aliments, à des virus ou à des piqûres d'insectes.

Se produit le plus souvent sur la peau des membres et du torse et s'accompagne de démangeaisons importantes, aggravées par la chaleur et l'hyperémie, qui surviennent 15 à 20 minutes après le contact avec l'allergène.

L'urticaire aiguë commence soudainement, les éruptions cutanées peuvent également disparaître rapidement et ne laisser presque aucune trace.

Forme géante ou angioedema aigu

La fièvre de l'ortie ou œdème de Quincke est une réaction allergique du corps à tout irritant.

Il se manifeste sous la forme de cloques qui peuvent atteindre de grandes tailles.

Le plus souvent observé sur le visage dans les lèvres, les yeux ou les muqueuses. Avec un gonflement important de la peau, de gros nodules se forment.

Parfois, il peut provoquer un gonflement des bras, des jambes ou des organes génitaux.

La fièvre de l'ortie peut obstruer les voies respiratoires et provoquer une asphyxie, auquel cas elle constitue une menace pour la vie humaine. L'œdème disparaît au bout d'une journée ou de plusieurs heures.

Photo: Spots étendus

Papuleuse persistante

L'urticaire papulaire se développe à la suite d'un traitement à long terme de tout type d'urticaire.

Elle s'accompagne de la formation de cloques papuleuses, du fait que l'infiltration cellulaire s'ajoute à l'œdème existant.

Les vésicules s’élèvent au-dessus de la surface de la peau et les tissus situés en dessous de celles-ci gonflent.

La maladie peut durer des mois et progresser, accompagnée de démangeaisons sévères et d'hyperpigmentation, à la suite desquelles certaines parties de la peau deviennent sombres.

Récurrent chronique

Pour ce type de maladie, parcours caractéristique de type vague.

La maladie peut durer jusqu'à vingt ans, mais il existe des périodes de rémission stable.

Les éléments d'urtica sont rarement transformés en papuleux.

Souvent, il est accompagné d'un angioedema.

Cette forme de réaction allergique se caractérise par des démangeaisons particulièrement graves. Souvent, les patients atteints de la maladie peignent la peau jusqu'au sang.

Infection possible avec grattage et ajout d'une infection secondaire.

Ensoleillé

La cause de la maladie devient le rayonnement ultraviolet, mais son apparition est en même temps associée à une porphyrie d’origines diverses et à des maladies chroniques du foie.

Il se manifeste dans les zones ouvertes du corps, sous la forme d'éruptions cutanées et de cloques qui apparaissent dans les dix minutes suivant l'exposition au soleil.

Vidéo: plus sur la maladie

Les symptômes

Il y a des signes caractéristiques qui indiquent la fièvre de l'ortie. Les symptômes de l'allergie à l'urticaire peuvent être plus ou moins graves.

Ceux-ci comprennent:

  • éruption cutanée. Dans différentes formes de la maladie, l'éruption peut être différente. Il peut être petit ou grand et se composer de vésicules écarlates à liseret rouge ou blanc vif, caractéristiques d’une urticaire aiguë. Parfois, fusionner en formant de grandes taches. Avec la fièvre de l'ortie géante, les ampoules peuvent atteindre des tailles énormes, et avec la fièvre papuleuse, des papules peuvent être ajoutées;
  • démangeaisons Détermine la gravité de la maladie. Le plus grave est une démangeaison douloureuse, à la suite de laquelle une insomnie et des troubles névrotiques se développent;
  • gonflement et rougeur des tissus;
  • augmentation de la température. Se produit si l'éruption couvre une grande surface;
  • douleurs articulaires;
  • convulsions, asphyxie, vertiges.

Diagnostics

Le diagnostic de la fièvre de l'ortie se produit en plusieurs étapes. Inspection visuelle et anamnèse.

Si la cause de la maladie est difficile à identifier, des tests de diagnostic sont attribués:

  1. sur les allergènes alimentaires. Dans le même temps, prescrit le régime pomme de terre-riz, pour exclure les allergies aux produits les plus courants.
  2. tests physiques de provocation pour la chaleur, le froid, la tension, la pression.
  3. Études sur l'atopie: poussière de maison, pollen, squames animales.

Le patient doit tenir un journal alimentaire dans lequel marquer quels produits et en quelles quantités il les a utilisés.

Dans ce cas, un régime d'ilimisation est prescrit et les produits susceptibles de provoquer une affection sont exclus du menu du patient et une évaluation générale de l'état est réalisée.

Traitement

Dans certains cas, le traitement d'une allergie à l'urticaire peut durer longtemps. Pour ce faire, utilisez à la fois des médicaments et des méthodes traditionnelles.

Pour se débarrasser de ce type d'allergie, on entend des moyens d'utilisation internes et externes.

Drogues

Dans le traitement de l'urticaire endogène, il est nécessaire d'éliminer la maladie sous-jacente, qui provoque des symptômes.

Pour ce faire, prescrire des médicaments de différents groupes:

  • pour les maladies du foie, des sorbants et des protecteurs d'hépa sont prescrits;
  • si le symptôme est une conséquence de la goutte, de l'urée et des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • diabète sucré - médicaments antidiabétiques;
  • si la maladie est provoquée par des vers ou par les micro-organismes les plus simples, des médicaments antiprotozoaires et anthelminthiques sont prescrits.

Avec la fièvre de l'ortie, il a été démontré que l'administration intraveineuse de chlorure de calcium ou de thiosulfate de sodium aidait à éliminer les allergènes du corps.

Dans les formes sévères de la maladie, une corticothérapie est indiquée. Ces médicaments comprennent la prednisolone ou la dexaméthasone.

En outre, la thérapie pathogénique est effectuée en parallèle, les antihistaminiques sont prescrits, de la première deuxième et troisième génération:

  1. Diazolin, Suprastin, Tavegil, Fenkrol, Dimedrol. Agir pendant un court moment, provoquer de la somnolence.
  2. Loratadine, Cetirizine, Fenistil. L'action est plus longue, une fois par jour et ne provoque pas de somnolence.
  3. Astemizol, Erius, Telfast, Tigofast. Agir pendant longtemps et se différencier par un minimum d'effets secondaires.

En cas d’œdème de Quincke, un œdème laryngé associé est prescrit

  1. adrénaline sous-cutanée;
  2. prednisolone par voie intraveineuse;
  3. par voie intramusculaire Tavegil ou Suprastin.

À l'avenir, le corps est nettoyé avec des sorbants, des préparations de calcium et un traitement antihistaminique.

Si nécessaire, les solutions pour perfusion intraveineuse sont indiquées: Reamberin, Chlorure de Sodium, Neogemodez. Dans les cas d'urticaire chronique récurrente, le médicament hormonal Prednisolone est prescrit sous forme de comprimés pour une durée allant jusqu'à un mois et demi, selon le schéma thérapeutique, en association avec des antihistaminiques.

Quand pouvez-vous utiliser des pilules contre les allergies qui ne provoquent pas de somnolence? La réponse est ici.

Méthodes folkloriques

Pour le traitement de la fièvre de l'ortie, utilisez des décoctions et des infusions à base de plantes pour aider à soulager les démangeaisons et se débarrasser de l'éruption cutanée.

Efficace sont le bain avec une ficelle et de camomille:

  • les matières premières doivent être mélangées dans la même proportion;
  • dans une serviette en gaze, un verre de tisane;
  • attaché et versé trois litres d'eau bouillante;
  • après six heures d'insistance, la perfusion est versée dans un bain pendant un tiers rempli d'eau.

Si l’éruption cutanée est située dans des foyers, vous pouvez utiliser des matières premières comprimées pour les compresses, qui sont appliquées pendant vingt minutes.

Vous pouvez prendre une décoction de l'intérieur, pour cette cuillère à soupe d'herbes, versez un demi-litre d'eau chaude et laissez bouillir pendant cinq minutes. Au bout d'une heure, la perfusion doit être filtrée et bue pendant la journée.

Comment enlever les démangeaisons sévères

Afin de soulager les démangeaisons sévères, des pommades à base d'hormones sont utilisées pour le traitement de la fièvre de l'ortie:

Ils sont utilisés dans le cas où la zone de la lésion de la peau est petite.

Onguents non hormonaux qui soulagent les démangeaisons comprennent:

  1. Psilo-baume;
  2. Fenistil;
  3. Vous pouvez utiliser des bains aux herbes ou des compresses froides.
  4. efficaces sont les locuteurs avec l’ajout de menthol.
  5. les antihistaminiques sont appliqués par voie orale.

Dans les cas graves, prescrit des hormones par voie intraveineuse et par perfusion.

Prévention

Pour prévenir la fièvre de l'ortie, il est nécessaire d'éviter le contact direct avec l'allergène.

Les personnes allergiques devraient suivre un régime alimentaire, en évitant l'utilisation de colorants synthétiques et d'un conservateur.

Il est nécessaire d’utiliser des produits chimiques ménagers et des cosmétiques hypoallergéniques.

Les allergènes peuvent s'accumuler dans le corps. Un certain nombre d'entre eux se dilatent. Les symptômes de la maladie apparaissent donc plus souvent chez l'adulte.

Les personnes allergiques au soleil doivent utiliser un équipement de protection et éviter la lumière directe du soleil sur la peau exposée.

Conseils diététiques

Dans le traitement complexe de la maladie prescrire un régime hypoallergénique.

Du menu devrait être exclu:

  • produits provoquant des vibrations de l'histamine: fromage, chocolat, agrumes, noix, fraises;
  • les produits qui contribuent à la formation de substances analogues à l'histamine: la choucroute;
  • produits qui irritent le tractus gastro-intestinal: frits, gras, épicés, fumés, salés;
  • alcool, boissons gazeuses;
  • si possible, annuler le traitement.

Une alimentation saine et un régime alimentaire aideront à prévenir la récurrence de la maladie.

Pourboires

  1. périodiquement, vous devez organiser des journées de jeûne et boire suffisamment de liquide. L'eau alcaline est un antihistaminique naturel;
  2. Pour prévenir la récurrence de la maladie, vous devez surveiller l'état du foie et éviter la stagnation de la bile dans les canaux et la vésicule biliaire. Pour ce faire, vous devez prendre des médicaments expulsant la bile (s'il n'y a pas de calculs dans la vésicule biliaire);
  3. Dans l'enfance, la dysbactériose peut être la cause de l'urticaire. Par conséquent, si votre enfant présente une éruption cutanée, un coprogramme est nécessaire.

Comment évaluer la gravité?

La gravité d'une réaction allergique est déterminée par le degré de lésions cutanées. Si plus de 50% de la peau est recouverte d'une éruption cutanée et que la maladie progresse, elle se manifeste alors sous une forme sévère.

L'apparition d'un œdème de Quincke est déjà une forme grave de la maladie et nécessite un traitement immédiat.

Indique un degré sévère:

  • démangeaisons sévères;
  • abaisser la pression artérielle.

Avec un degré de gravité modéré, l'éruption recouvre la peau de 30 à 50%.

Dois-je appeler une ambulance?

L'œdème de Quincke peut se développer en un quart d'heure et s'accompagne d'une baisse de la pression artérielle, de difficultés respiratoires et aboutit à la mort.

Dès les premiers signes de la maladie, appelez immédiatement une ambulance. En outre, cela devrait être fait si une éruption cutanée généralisée occupe une grande surface, accompagnée de fièvre, de crampes.

Pour toute manifestation d'allergies devrait consulter un médecin.

Comment prendre polysorb pour les allergies? Lire plus loin.

Quand puis-je inhaler des allergies avec un nébuliseur? Détails ici.

Premiers secours

Tout d'abord, vous devez arrêter l'action de l'allergène. Dans les cas aigus, vous pouvez faire un lavement nettoyant ou prendre un laxatif.

Il est nécessaire de prendre un médicament antihistaminique, si possible, il devrait être administré par voie intramusculaire ou intraveineuse sur un solvant.

La maladie est traitée par un allergologue ou un dermatologue. Sous le couvert de l'urticaire peut manifester diverses maladies infectieuses. L'automédication peut nuire à la santé.